Médias+

Sondage

Que pensez-vous des recommandations de l'Examen Périodique Universel adressées aux Emirats Arabes Unies ?

Recommandations intéressantes
0%
Je m'attendais à mieux
0%
Je n'ai pas eu connaissance de ces recommandations
0%
Total votes: 0
The voting for this poll has ended on: août 2, 2018

 631619896 1280x720

Genève, le 14 novembre 2017

Nous avons appris l’arrestation arbitraire de deux journalistes suisses à Abu Dhabi le 9 novembre 2017. Il s’agit du journaliste Serge Ederlin et le caméraman Jon Bjorgvinsson de la Télévision Suisse romande. Ils étaient en train de tourner des images dans un marché à Abu Dhabi lorsque la police les a arrêtés puis interrogés pendant de longues heures.

Les journalistes ont rapporté avoir été détenus séparément et à l’isolement pendant 50 heures. L’interrogatoire s’est déroulé dans des lieux différents : un poste de police et les services de renseignements. La police a confisqué leurs téléphones, leurs montres et leur matériel de travail.

Les deux journalistes ont été en disparition forcées pendant deux jours, détenus dans des lieux inconnus, sans aucun contact avec le monde extérieur ni leurs familles et avaient les yeux bandés pendant le déplacement entre les différents lieux de l’interrogatoire. Ils ont été interrogés à plusieurs reprises et pendant des heures sur leur relation avec des ONGs ou des Etats tiers. La raison de leur arrestation semble en lien avec la tentative des journalistes de filmer des travailleurs pakistanais sur un marché.Les autorités ont également confisqué leur caméra, ordinateur et disques durs.

Le centre international pour la justice et les droits de l’homme condamne fermement cette atteinte grave à la liberté de la presse et rappelle que les autorités émiraties procèdent à des arrestations arbitraires parmi les résidents et les visiteurs pour empêcher toute possibilité de diffuser des informations sur la situation réelle des travailleurs migrants ou des droits de l’homme en général.

Le centre appelle les autorités émiraties à ouvrir une enquête transparente et impartiale sur les motifs de cette arrestation arbitraire et de cesser toutes les atteintes aux libertés d’expression et de presse.